SEQUENCES_MAILCHIMP.jpg

Sarah Thibault

Séquences paysagères / Landscape’s sequences

Du 31 mai au 22 juin / May 31st to June 22

Vernissage le vendredi 31 mai à 17h / Opening Friday May 31st at 5pm

155 Place Sainte Famille, Montreal

Acessible pour tous / Street level accessible

(English follows below)

FR

TAP est fier de présenter une exposition solo de l'artiste Sarah Thibault. Cette exposition a été sélectionnée dans le cadre de notre récent appel de dossier.

Les travaux de Sarah Thibault confrontent les notions de patriarcat et de bourgeoisie ancrées dans l’inconscient collectif par le biais de la surexposition et de la moquerie d’éléments visuels liés aux privilèges et au pouvoir.

Dans SÉQUENCES PAYSAGÈRES, Sarah offre au visiteur un environnement immersif qui associe des éléments de design intérieur bourgeois avec des textures et des couleurs typiques d'un environnement extérieur, un boisé par exemple. À travers la transformation de l'espace d'exposition, des idées telles que la propreté, la sécurité et la propriété sont alors remises en question à travers la perspective du visiteur.

Compte tenu des opportunités offertes par l’architecture de TAP, la notion d’extérieur / intérieur / extérieur est fusionnée et les chances d’introspection sont à ce moment renforcées.

++__++

EN

TAP is proud to present a solo exhibition by artist Sarah Thibault. This exhibition was selected as part of our recent call for submissions.

Sarah Thibault’s work confronts notions of patriarchy and the bourgeoisie rooted in the collective unconscious through over-exposing and mocking visual elements related to privilege and power.

In LANDSCAPE’S SEQUENCES, Sarah offers the viewer with an immersive environment that combines bourgeoise interior design elements with textures and colors found typically in exterior environments, for instance on a grass yard. Through the transformation of the exhibition space, ideas such as cleanliness, security and ownership are questioned through the viewer's perspective.

Given the opportunities that the architecture at TAP offers, the notion of being outside/inside/outside gets amalgamated and the chances of introspection are heightened.